Café du commerce : Mon Crémant

En aout, la série des visites des sociétés membres s’est poursuivie par le magasin des vins pétillants Mon Crémant sur le bord de la Vltava.

Le magasin Mon Crémant a été ouvert en avril par Denis Klinger, Français d’Alsace, installé en République tchèque depuis une dizaine d’années. Le crémant, son importation et la vente l’occupent depuis plus d’un an maintenant. Lors de la soirée Café du commerce, cinq sortes de crémant de 3 régions ont été proposés.

Qu'est-ce que le crémant ?

L'appellation crémant décrit un type de vin mousseux français, similaire au célèbre champagne. Le crémant est un label de qualité - il est produit selon la méthode traditionnelle, dans certaines régions officiellement reconnues. Contrairement au champagne, qui provient d’une seule région française (Champagne), la production de crémant est autorisée dans huit régions françaises : Crémant d’Alsace, Bourgogne, Bordeaux, Die, Jura, Savoie, Limoux et Loire. L'Alsace et la Bourgogne produisent près de 80 % de la quantité totale de crémant.

Le crémant est également originaire de la Champagne. Cette appellation était autrefois utilisée pour les vins mousseux produits en Champagne, qui étaient moins mousseux que les vins de champagne « entièrement mousseux » (le champagne a généralement une pression de 5 à 6 atmosphères, tandis que celle du crémant est généralement inférieur à 4).

Bien que chaque appellation régionale de crémant ait ses règles spécifiques, les huit sont soumis aux règles communes suivantes :

  • La récolte est toujours manuelle
  • Les raisins sont pressés entiers ou peuvent être égrappés
  • La quantité de moût obtenue par pressurage ne doit pas dépasser 100 litres de moût pour 150 kg de raisins
  • La fermentation secondaire (dite prise de mousse) doit avoir lieu en bouteille.
  • Le crémant doit être vieilli sur le dépôt pendant au moins 9 mois avant l'enlèvement du dépôt (dénommé dégorgement) puis pendant 3 mois supplémentaires avant la mise sur le marché

En 1985, un accord a été conclu pour que les producteurs de régions autres que la Champagne n'utilisent plus le terme « méthode champenoise » et que les producteurs champenois abandonnent le nom de crémant. Depuis cette année, le mot crémant fait référence aux vins effervescents des régions françaises autres que la Champagne, mais est produit selon la même méthode que le champagne. Dans le même temps, la production de crémant est régie par les mêmes paramètres que dans le cas du champagne, seule la quantité de sucre ne doit pas dépasser 50 g / l.

 

Autres articles

Aucune actualité disponible.
Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin