Actus des entreprises

Marché des bureaux : vers un marché des locataires ?

Un an après le début de la pandémie de coronavirus, le marché des bureaux subit une mutation : le rapport de force dans les négociations penche désormais en faveur des locataires. En effet, l’offre est abondante et le prix des loyers est en baisse. Sur le marché de la demande immobilière, la part des bureaux vacants augmente de 40 % par rapport à 2017. Étant donné que les propriétaires se mettent à offrir des loyers en guise d’avantages, le loyer effectif se retrouve inférieur au loyer réel. C’est une bonne nouvelle pour les locataires.

L’incitation la plus fréquente au déménagement concerne le besoin d’agrandissement des entreprises de bureau. Cependant, ce n’est pas à l’ordre du jour pour la plupart des locataires aujourd’hui alors qu’un certain nombre d’entreprises ont, au contraire, licencié l’année dernière car elles étaient en sureffectif.

Les entreprises de bureau ayant diminué leurs effectifs essayent, si leur contrat le permet, de sous-louer l’espace excédentaire. En très peu de temps, plus de 100 000 m² de bureaux sont apparus sur le marché et sont relativement bien loués car la plupart des locataires réduisent le prix de 30 % en cas de sous-location. Un indicateur de crise est la part de renégociations qui a de nouveau dépassé 50 % au second semestre de l’année dernière, et est donc nettement supérieur à sa moyenne sur le long terme.

Cependant, le marché devra également faire face à l’offre actuelle plus importante de bureaux. Les banques limitent le financement de la construction spéculative, et la construction de nouveaux projets de bureaux n’est généralement lancée que par des entreprises dotées d’un capital solide, capables de financer ce genre de projets avec leurs propres ressources.

 

Prochazka & Partners

Autres articles

Aucune actualité disponible.
Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin