L’économie tchèque n’est pas encore à terre, son secteur clé continue de fonctionner

L’arrêt de la production des constructeurs automobiles (comme au printemps) est aujourd’hui inenvisageable, ça serait un coup fatal porté à l’économie tchèque. L’office tchèque des statistiques estime que le second trimestre de 2020 était la pire performance de l’économie tchèque depuis 1993. Le PIB a baissé de 11% par rapport à l’année précédente, le pays n’avait jamais connu de telle baisse.

L’office des statistiques estime que les deux tiers de la détérioration économique du printemps sont dus à une baisse de la demande étrangère de produits tchèques. La performance des industries exportatrices, et en particulier de l’industrie automobile est donc aujourd’hui le dernier espoir pour que la République tchèque surmonte cette 2e crise sans pertes records. Le sort de l’industrie tchèque repose dès lors sur la capacité des partenaires européens à surmonter la nouvelle crise facilement et sans trop affecter leur propre consommation.

 

 

Source :

Autres articles

Aucune actualité disponible.
Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin