Brno, la puissance mondiale de microscopie électronique

Imaginez, vous êtes sur la Lune et vous regardez la planète Terre à travers un immense télescope, vous discernez alors clairement les êtres humains marchant dans les rues comme si vous étiez en train d’étudier un échantillon dans un microscope. Cela vous parait-il irréel ? Pourtant c’est précisément ce type de grossissement qu’offrent les microscopes électroniques aujourd’hui. Chaque année Brno exporte 700 pièces d’une valeur totale de 12 milliards de couronnes, soit 460 millions d’euros. Brno est tout simplement une puissance en microscopie électronique.

Le premier microscope électronique a été apporté à Brno en 1947 par l’Administration des Nations Unies pour le Secours et la Reconstruction (UNRRA) dans le cadre de leur mission de reconstruction de l’Europe d’après-guerre. Seulement quatre ans plus tard, les scientifiques de l’Université technique de Brno (VUT) ont présenté la première version tchèque de cet appareil disponible en vente le Tesla BS 241. La version de bureau de cet appareil a remporté une médaille d’or à l’Expo en 1958. À cette époque, seuls trois autres pays dans le monde fabriquaient des microscopes électroniques.

Le principe d’un microscope électronique est similaire à un microscope optique ou à photon, mais les lentilles optiques sont remplacées par des lentilles électromagnétiques et des électrons sont utilisés à la place des photons pour examiner l’objet. Les meilleurs microscopes électroniques permettent actuellement des résolutions supérieures à 1/1 000 000, soit plus de mille fois supérieures à celles des microscopes conventionnels. Le prix moyen d’un microscope électronique est 20 millions de couronnes (776 000 euros). La microscopie électronique est utilisée, par exemple, en biologie, en médecine, dans la recherche des matériaux ou dans la criminalistique.

Trois entreprises, un tiers de la production mondiale

Un tiers de la production mondiale de microscopes électroniques provient de Brno, où la concentration d’entreprises et de scientifiques spécialisés dans ce domaine est absolument unique. Sur les 700 appareils fabriqués à Brno par seulement trois entreprises, 93 % sont exportés à l’étranger. Les trois entreprises investissent près de 20 millions d’euros par an en recherche et développement de la microscopie.

Thermo Fisher Scientific, avec 600 microscopes vendus par an est le numéro un à Brno. La société emploie 800 personnes, dont plus de la moitié sont diplômés et dispose d’une surface de production de plus de 30 000 mètres carrés. En 2016, la valeur totale des microscopes électroniques exportés par Thermo Fisher Scientific était de 8,2 milliards de couronnes, soit 317 millions euros.

Une autre grande marque dans le domaine, Tescan, qui fait partie du groupe Tescan Orsay Holding depuis 2013, détenue à 78 % par l’entrepreneur tchèque Jaroslav Klíma. Ce groupe franco-tchèque compte plus de 2 500 installations de microscopes dans près de 80 pays à travers le monde et Klíma a été nommée Entrepreneur de l’année 2011 dans la région de Moravie du Sud.

Delong Instrumentsest le troisième acteur sur le marché de Brno, également riche de plus de 25 ans de R&D. Étant le seul propriétaire du brevet, la société est également le seul fabricant de microscopes électroniques de bureau au monde.

Autres articles

Analyses & EtudesIndustrieT.I.C. - Informatique

Brno, le paradis des entreprises technologiques

Brno est une très belle ville, pleine d’opportunités, d’entreprises et d’étudiants. La région de Moravie de Sud est, également grâce à Brno, la région...

Prochains événements

Free

Rencontre & Echange

Worklounge Diamant  •  Praha 1 - Nové Město

Supply chain & Purchase - Breakfast

"Digital Supply Chain opportunities in Central Europe"

Platform open to individuals wanting to share their experiences and new developments in the...

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin