Comment travailler en… République tchèque ?

Retrouvez l'article original sur le site www.francaisaletranger.fr 

Entre ses beaux paysages et son taux de chômage le plus faible d’Europe, la République tchèque attire de plus en plus de Français chaque année. Le Journal des Français à l’étranger vous donne les conseils clés pour y réussir votre installation en partenariat avec la Chambre de commerce franco-tchèque.

La République tchèque et ses 10 millions d’habitants n’a cessé de se développer économiquement ces dernières années. Si le pays n’a pas atteint le même niveau de vie que la France ou l’Allemagne, il est loin d’être le pays de l’Est sous-développé qu’il était il y a 25 ans. Aujourd’hui la République tchèque innove, construit et se développe. En 2019, 4 000 Français seraient inscrits au consulats. Les Français en République tchèque font majoritairement partis des cadres et professions supérieures.

La République tchèque peut compter sur de nombreux arguments en sa faveur, comme ses beau paysages, sa culture et enfin sa bière réputée comme étant la meilleure et la moins chère d’Europe ! Toutefois, suite à la pandémie, le marché n’est toujours pas stabilisé et les tendances risquent fortement d’évoluer. Les experts attendent notamment une hausse du taux de chômage en septembre avec la fin des aides gouvernementales pour faire face à la crise.

Où travailler ?

La République tchèque est ouverte aux travailleurs étrangers à Prague ou ailleurs. Pour les postes moins qualifiés, la connaissance du tchèque est une nécessité tandis que pour d’autres poste, comme dans  les TIC ou la finance, la maîtrise de l’anglais est suffisante.

En République tchèque, l’économie locale repose principalement sur deux secteurs : l’industrie et les services, en particulier dans le domaine du tourisme et des services financiers, qui contribuent grandement à l’essor économique du pays. Mais ces derniers sont désormais beaucoup moins recherchés face à la crise.

En parallèle, les secteurs du e-commerce, de l’informatique, et de la logistique sont en plein développement, malgré la pandémie. Les secteurs pharmaceutiques, de la santé et du digital restent également très dynamiques car ils ont moins souffert de la crise.

La République tchèque accueille par ailleurs de nombreux centres internationaux (centre d’appels, de gestions, etc) où les financiers et chefs de projets étrangers sont très recherchés pour la maitrise de leur langue natale.

Comment trouver un emploi ?

Certaines régions sont beaucoup plus dynamiques que d’autres. Le pays est continuellement à la recherche de main d’oeuvre qualifiée étrangère. Pour maximiser vos chances vous pouvez commencer à prospecter les entreprises françaises sur place. Vous pouvez également parcourir les sites internet liés à l’emploi, les annonces dans les journaux, vous pouvez consulter le Právo, le Hospodářské noviny  ou encore le MF Dnes.

L‘agence locale du groupe Adecco est également une bonne piste de recherche. Il est aussi conseillé de contacter directement les employeurs, par exemple pour les emplois saisonnier dans les zones rurales. Vous pouvez également consulter les sites des agence de Manpower, Synergie et Grafton. Le site d´emploi www.jobs.cz est en anglais, mais il propose de nombreuses offres d’emploi. Vous pouvez enfin consulter les emplois sur le réseau social Linkedin, très utilisé dans le pays.

Si vous préférez opter pour une plus grande sécurité, vous pouvez vous adresser au Pôle emploi français. Ce dernier dispose d’une branche internationale spécialisée dans le suivi de Français souhaitant s’expatrier. Ainsi vous pourrez trouver de nombreuses offres d’emploi dans le pays de votre choix. Pôle emploi a notamment publié un dossier spécial dédié à ce pays.

Il ne faut pas oublier le réseau européen Eures (le plus important dispositif d’aide à l’emploi en Europe) qui propose de nombreuses offres d’emploi et conseils pour bien appréhender le pays. Ce site compte des fiches spéciales dédiées à la situation du marché tchèque et aux habitudes locales de travail. En cas de demande spéciale, il est possible de s’adresser à un conseiller au sein du service Eures. Ces derniers sont disponibles partout en Europe, leurs coordonnées en fonction du pays sont indiquées sur le site.

En partenariat avec Pôle emploi et l’ambassade de France, le dispositif Czech emploi a pour objectif d’inciter les Français à aller travailler en République tchèque. Cette initiative accompagne principalement les jeunes diplômés, souvent à la recherche d’un premier emploi et d’une expérience à l’étranger. En passant par ce dispositif, vous pourrez également obtenir des aides notamment pour financer vos transports en commun, pour vous aider dans votre déménagement (jusqu’à 750 euros) ou pour financer des cours de langue (jusqu’à 1200 euros).

Entreprendre

Il existe de bonnes raisons de choisir d’investir en République tchèque : la monnaie est stable, le pays a un excellent accès au marché européen ainsi que des relations internationales positives et sans remous. La croissance économique a été forte ces dernières années (3,0 % en 2018 et 2,4 % en 2019), les dépenses publiques sont de bon niveau et le taux de chômage est parmi les plus faibles d’Europe (2,6 % en juin 2020). Par ailleurs, la longue histoire de production industrielle du pays (secteur à fort potentiel), la qualité de sa main-d’œuvre (à coût intermédiaire élevé) et sa situation géographique centrale sont d’autres points d’attraits pour les investisseurs étrangers.

Pour créer une entreprise, les secteurs les plus dynamiques sont ceux des technologies avancées, des activités à forte valeur ajoutée et à fort potentiel d’exportation, et qui ont le potentiel d’accroître la compétitivité internationale de la République tchèque. Dans certaines régions, les investisseurs peuvent bénéficier d’un allégement fiscal pour les entreprises, de la cession de terres à des prix favorables, de subventions à la création d’emplois et à la formation ainsi que des subventions en espèces sur les investissements en capital (dans le cas d’investissements stratégiques).

Pour vous aider dans votre implantation, vous pouvez faire appel à la Chambre de commerce franco-tchèque. Celle-ci propose de nombreuses aides pour vous installer, de la prospection à l’implantation dans le pays. La CCI dispose également d’un service de ressources humaines, qui peut vous aider pour l’embauche de personnels. En étant membre du réseau, vous aurez accès aux évènements organisés par la chambre de commerce.

Pour les jeunes

Le stage est considéré comme un emploi dans l’univers professionnel tchèque, il faut donc prospecter de la même manière. Il est relativement récent de pouvoir faire un stage en République tchèque. La définition officielle du stage est « l’exécution d’une mission ». Les stages en entreprise se déroulent dans le cadre des études secondaires ou supérieures et doivent faire partie du programme d’études. Le code du travail tchèque prévoit que le stage soit considéré comme un travail ordinaire. Il est donc régi par un contrat et rémunéré par un salaire.  Il est par ailleurs très courant que les étudiants tchèques soient employés à temps partiel dans leur futur domaine d’activité, en parallèle de leurs études.

Les missions de volontariat international (VIE et VIA) sont gérées via la plateforme civiweb.fr et validées par Bercy et Business France. En République tchèque, plus de 500 entreprises françaises sont présentes, totalisant environ 100 000 emplois. Le pays étant quasiment en plein emploi, les entreprises sont favorables à l’idée de former de nouveaux jeunes en apprentissage.

Les habitudes de recrutement

En République tchèque, les entretiens d’embauche via Skype ou par vidéoconférence sont courants, même considérés comme un mode d’entretien classique. Il est également dans les habitudes des recruteurs de ne pas recontacter la personne si son profil n’est pas sélectionné.

Pour ce qui est du CV, il ne doit pas faire plus de deux pages. Il est de coutume de garder une présentation sobre pour ce dernier, en évitant toute police d’écriture fantaisiste, sauf si votre secteur le demande implicitement comme ceux du design graphique ou de la création artistique. Une traduction en tchèque sera très bien vue par votre employeur, mais seulement si on maitrise la langue.

Le site Europass permet de créer un dossier complet de candidature. Composé de cinq documents, il met en valeur vos compétences à l’international. La première étape est de choisir votre pays de destination pour ensuite compléter le dossier avec vos informations et vous êtes prêt à postuler !

Si vous souhaitez avoir plus de conseils sur les dossier de candidature, vous pouvez vous rendre sur le site Emploi-store. Cette filiale de Pôle emploi peut vous aider à parfaire votre candidature.

Conditions légales pour y travailler

La République tchèque étant membre de l’Union européenne et appartenant à l’espace Schengen, les citoyens français peuvent entrer et circuler en République tchèque sur présentation d’une carte nationale d’identité ou d’un passeport en cours de validité pour les séjours de moins de 3 mois.

Si vous comptez rester plus de trois mois sur le sol du pays, vous devez vous présenter au service de police des étrangers le plus proche de votre domicile, afin de signaler votre présence sur le territoire. Cela n’est pas obligatoire, mais la démarche est nécessaire afin d’ouvrir un compte en banque, passer le permis de conduire, bénéficier d’allocations, ou encore acheter un bien immobilier.

L’économie tchèque face au Covid-19

Avec 12 566 cas confirmés et plus de 300 morts à l’heure où nous écrivons, la République Tchèque a été relativement épargnée par la pandémie. Le pays a décrété dès le 19 mars l’obligation du port d’un masque dans les lieux publics. L’arrêt de l’économie a été particulièrement bien accepté par la population.

Malgré la crise, le taux de chômage tchèque était de 3,4% en avril, des chiffres qui témoignent de la bonne santé de l’économie du pays.

Fiscalité

En République tchèque, les résidents et les non-résidents ne sont pas imposables de la même manière, vous pouvez bénéficier d’exonérations fiscales, sous certaines conditions.

Les personnes physiques résidant dans le pays plus de 183 jours par an ou qui sont domiciliés dans le pays sont imposables sur l’ensemble de leurs revenus mondiaux, excepté si leur principaux intérêts vitaux sont à l’étranger.

Pour les non-résidents, ils ne sont imposables que sur les revenus d’origine tchèque. En tant qu’employé, votre employeur paie l’impôt anticipé pour ses salariés sous forme de retenue à la source. Cet impôt anticipé sur le revenu est calculé à partir du salaire brut du salarié majoré des cotisations de l’assurance maladie et des assurances sociales payées par l’employeur. Le taux d’imposition unique est fixé à 15 % et est identique pour toutes les personnes physiques.Ce taux de prélèvement s’applique également aux entrepreneurs indépendants étrangers inscrits au registre du commerce en République Tchèque.

Il existe d’autres taxes comme l’impôt sur les sociétés, à un taux de 19 %, la TVA à 20 %  et le taux réduit à 14 % pour les biens de première nécessité, l’impôt routier (vignette) et l’impôt foncier, dont le taux varie selon le type, le lieu et l’usage du bien immobilier.

Quelques généralités

Les Tchèques ont des habitudes de travail différentes de celles de la France. Il n’y a pas de culture du « présentéisme », ils commencent généralement tôt leurs journées (voir très tôt dans l’industrie en région), déjeunent rapidement en 15 à 30 minutes et terminent tôt leurs journées. Une grande importance est donnée à la vie personnelle. Le temps passé en famille, faire du sport ou se balader dans la nature est très important dans le pays. Ainsi ils terminent au plus tôt leurs journées pour profiter de ce qu’ils aiment.

Cependant, les Tchèques sont très attachés à certaines valeurs telles la ponctualité, la fiabilité et la rigueur. Ils sont de nature très pragmatique et frugale.

La semaine de travail est d’environ 40 heures avec quatre semaines de congés à l’année (5 pour certains employeurs). Le salaire moyen est moins élevé qu’en France mais le niveau de vie est également plus faible. Il existe également un écart de salaire entre Prague et les régions.

Quelques liens utiles

Si vous souhaitez plus d’informations sur le pays, vous pouvez consulter la fiche pays de la République Tchèque.

Le site de France diplomatie est également une bonne source  d’information. Ce dernier met à disposition des dossiers spéciaux sur les pays du monde. Celui de la république tchèque est très complet.

Il existe également de nombreux groupes Facebook qui peuvent vous être utile. Ces derniers publient régulièrement de nombreux conseils sur les habitudes de vie en République tchèque ainsi que des offres d’emploi. Vous pourrez également participer à des événements pour rencontrer d’autres Français sur place. Le groupe Facebook Prahoo est notamment très populaire.

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin