Bilans d’évènement

Les entreprises membres du Comité Patronal de la Chambre de commerce franco-tchèque ont discuté du soutien économique avec le ministre Havlíček

Le vice-Premier ministre Karel Havlíček a accepté l’invitation de la Chambre de commerce franco-tchèque à discuter avec des représentants d'entreprises françaises en République tchèque, des membres du Comité patronal et du Conseil de la CCFT. Le débat s’est déroulé en ligne et a réuni 12 dirigeants d'entreprises françaises, qui représentent à eux seuls plus de 21 000 salariés et un chiffre d'affaires total de plus de 100 milliards de couronnes (3,7 milliards euros). La discussion a été animée par Roland Bourgeois, président de la Chambre de commerce franco-tchèque, et initiateur de la réunion. Roland Galharague, Ambassadeur de France en République tchèque, a également accepté l'invitation. 

«  La France est l'un de nos partenaires commerciaux les plus importants et j'apprécie beaucoup la solidarité dont les entreprises françaises ont fait preuve  »

a déclaré le ministre de l'Industrie et du Commerce et ministre des Transports, Karel Havlíček, en réponse aux résultats de la deuxième enquête de la CCFT auprès des entreprises membres. Il a ajouté que la quarantaine intelligente et le recours aux digital furent des éléments clés pour informer, communiquer et prévenir la population face à la pandémie du coronavirus. 

«  Le business ne sera plus jamais le même  », 

a déclaré Roland Bourgeois, président de la Chambre de commerce franco-tchèque. 

Suite à un bref retour sur les mesures de soutien mises en place par le gouvernement tchèque, le débat a évolué vers des sujets spécifiques issus de différents secteurs. 

Les questions des participants portaient à la fois sur l'actualité et sur les perspectives à long terme dans des secteurs clés. Selon le ministre, l'objectif du gouvernement est de maintenir le chômage à un faible niveau et de motiver les entreprises ainsi que les consommateurs à investir et à soutenir l'économie. Tous les participants ont ainsi convenu que la situation actuelle est l'occasion d'évaluer les approches existantes et de développer davantage de nouvelles technologies. 

Des représentants de l'industrie automobile ont spécifiquement posé des questions sur la prime à la casse qui, selon le ministre, n’est pas un sujet à l'ordre du jour, mais sera pris en considération par le gouvernement compte tenu de l’évolution de ce sujet dans les pays voisins. Plusieurs questions ont porté sur les énergies renouvelables, dont la promotion de l'électromobilité. 

L'un des thèmes aborde fut également les chèques-repas, les avantages salariaux et la réouverture des centres commerciaux. Les dirigeants des sociétés membres de la Chambre de commerce franco-tchèque étaient également intéressés par le programme Covid III qui vient d'être lancé, ainsi que par le soutien de l’Etat dans le paiement des loyers des entreprises

Enfin, plusieurs questions ont porté sur l’Union européenne et les programmes européens actuels de soutien aux entreprises.  Martina Tauberová, vice-ministre responsable de l'Union européenne et le Commerce extérieur, a répondu à ces demandes. 

 

Autres articles

Aucune actualité disponible.
Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin