Notre regard sur ...

Projet de la Mairie de Paris pour limiter les trottinettes

Lundi 13 mai, une nouvelle étape dans la régulation du développement croissant des trottinettes électriques dans la capitale française a été marquée par la signature d’une charte de bonne conduite par la Ville de Paris et les principaux opérateurs. Ces sociétés devront en particulier cesser de laisser leurs trottinettes n’importe où dans la ville, et respecter les emplacements qui seront définis par la Mairie, qui a prévue environ 2 500 places de stationnement disponibles d’ici la fin 2019.

L’essor de ce mode de déplacement est démontré par le nombre conséquent de 20 000 trottinettes apparues dans la capitale, et ce phénomène s’est observé en seulement une année. Actuellement 11 opérateurs sont actifs à Paris. Le premier étant en juin 2018 Lime, puis Bird au début de l’été et Bolt, en septembre la même année, suivie de Wind.

La nouvelle charte entraine aussi des pénalités. Les contrevenants s’exposent désormais à un procès-verbal de 135 euros en cas de circulation sur les trottoirs. Le stationnement gênant est également verbalisé à 35 euros, et les trottinettes en cause peuvent être envoyées en fourrière.

Autres articles

Prochains événements

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

Contact #92 - 15 ans de la Tchéquie dans l'UE