Réévaluation de l’allocation journalière de présence parentale, pour garde d’enfants (ošetřovné)

L’allocation journalière de présence parentale, pour garde d’enfants (ošetřovné), pourrait être réévaluée à 80 % et inclure de nouveaux publics

Pour parents salariés

 

L'allocation journalière de présence parentale pour garde d’enfants, pour les salariés passera probablement de 60 % à 80 %. L'État versera le soutien à partir de la période du 1er avril, c'est-à-dire de manière rétroactive. 

Le montant de l'allocation changera automatiquement et s'appliquera rétroactivement du 1er avril au 30 juin. Ceux qui ne pourront pas scolariser leurs enfants auront également droit à cette allocation, même si l’enseignement aura partiellement repris. 

Les parents salariés d'enfants de moins de 13 ans seront autorisés à recevoir ce soutien. Les écoles sont supposées réouvrir leurs portes le 25 mai pour les enfants de moins de 12 ans volontaires. Pour les plus grands, les écoles devraient rester fermées jusqu’à fin juin.  

 

Pour les contrats de type “DPP et DPČ” soit “contrat relatif à l’exécution d’une mission et contrat relatif à l‘exercice d’un travail"

 

Les personnes travaillant avec des contrats de type DPP et DPČ (soit contrat relatif  à l’exécution d’une mission et contrat relatif à l‘exercice d’un travail) recevront également cette allocation de présence parentale. Pour y avoir droit, ces derniers devront : 

  • Avoir un contrat actif, c'est-à-dire toujours en cours durant la période. 

  • Avoir cotisé à l'assurance maladie dans le mois au cours duquel le besoin de soin est apparu ou en février 2020 (pour ceux qui n'ont pas atteint le plafond de rémunération pour la participation à l'assurance en mars). 

Les ayant droits auront accès à cette allocation rétroactivement à partir de la déclaration de l'état d'urgence (11 mars 2020). Pour la première période de mars ces personnes recevront 60 % des revenus (de manière rétroactive) et pour la période d'avril à juin ils pourront percevoir 80 % de leurs revenus. 

Les modifications n'ont pas encore été approuvées par le Sénat et signées par le Président de la République. 

 

Sources :  

 

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin