Bilans d’évènement  •  Conférence & Séminaire

Rencontre avec l'Océanographe Stéphane Blain, Top Executives Women's Breakfast

Stéphane Blain, Expert maritime français, Professeur à l'UPMC et océanographe au laboratoire d'océanographie microbienne. Petit-déjeuner organisé dans le cadre du mois du climat en coopération avec la Fondation BNP Paribas et l'Institut Français de Prague.

Ce vendredi 25 octobre 2019, nous avons eu le plaisir d’organiser un petit déjeuner des Top Executives Women avec le Scientifique et Océanographe : Stéphane Blain. Afin de parler du changement climatique et de l’impact global des émanations de CO2 sur la planète.

Notre membre du Conseil d’Administration à la Chambre, Michaela Fuchsová a ouvert la séance de ce petit déjeuner : différent.

 Un format différent qui s’éloigne un peu des sujets habituels de ces rencontres mais qui apporte de nouvelles réflexions pour la planète sur les initiatives auxquelles nous pouvons prendre part aussi bien au niveau personnel que dans nos entreprises. 

Après une introduction sur Stéphane Blain et son parcours par Michaela (Cf : Speaker) ; Mathieu Wellhoff, Attaché de coopération scientifique et universitaire à l'Ambassade de France en République tchèque nous a présenté brièvement l’Institut Français de Prague et notamment le mois climat organisé en coopération avec BNP Paribas. La Fondation BNP Paribas a sponsorisé le projet SOCLIM de Stéphane Blain qui se termine après 5 ans.

Pour sa partie, l’Océanographe un peu intimidé par cette audience 100% féminine, nous a présenté les raisons de ces recherches dans l’Océan Austral, et nous a fait visionner une vidéo pour comprendre les opérations sur place.

Son idée de départ était de collecter des nouvelles données concernant le CO2 dans l’océan Austral et de les partager avec le public, en particulier le public jeune.

Les émanations de CO2 dans l’atmosphère ont énormément augmentées depuis 200 ans. La température moyenne globale de la planète a pris 1 degré à cause de ces émanations. Aujourd’hui les scénarii les plus alarmants parle de + 5 degrés d’ici 2100. Si nous agissons nous pouvons limités à 2 degrés (Les accord de Paris s’y engagent d’ailleurs).

Pour expliquer plus concrètement l’impact Stephane Blain précise :

Il y a 10.000 ans la planète était sous une ère glaciaire, elle était à – 4 degrés seulement, par conséquent + 5 degrés est un changement massif et alarmant. La courbe de CO2 qui augmente chaque année doit absolument s’inverser.  

Quelques chiffres sur les emissions de CO2

Aujourd’hui 39.7 milliards de tonnes d’émissions de CO2 (dont 34.4 d’émission du à la pollution et 5.3 du à la déforestation) sont produitent chaque année. Sur ces 39.7 milliards de tonnes : 17.3 représente le CO2 présent dans l’atmosphère, 20.4 celui qui part dans les puits terrestre et océanique.

Plus on émet du CO2 dans l’atmosphère plus l’Océan en prend, mais cela pendant combien de temps ? Précise l'Océanographe. 

Après une démonstration concrète pour nous expliquer comment le CO2 est absorbé par les Océans et notamment l’Océan Austral qui en récupère la moitié Stéphane nous a alerté que dans les fonds de l’Océan le CO2 est stocké pour des milliers de millions d’années.

Pour étudier ce processus de stockage de CO2 dans l’Océan Austral, l’Océanographe à ériger le projet SOCLIM au large des îles Kerguelen. A bord du bateau de nombreux scientifiques travaillent avec le personnel de bord dans des conditions climatiques difficiles et risqués.

La vidéo est visible ici

Ayant beaucoup apprécié cette présentation et prenant conscience de l’urgence de la situation, nos participantes ont eu l’occasion de poser des questions à notre invité.
 

  • La quantité du Co2 influence-t-elle la faune dans l’océan ?

Oui, le CO2 apporte de l’acide est créé l’acidification, on craint que ce soit mauvais pour le milieu vivant dans l’océan mais nous n’avons pas encore de données concrète quant au réel impact.
 

  • Les Océans sont-ils tous sujets à des recherches scientifiques ?

Les recherches sont dirigées en fonction des océans. Il y a des travaux scientifiques dans tous les océans de la planète. Les missions océanographiques coûtent très cher, et nous travaillons, une mission à la fois. Il y a des bouées de stockage de data un peu partout dans les océans et nous partageons en temps réel les données publiquement c’est aussi une compétition positive.

  • Calculer vous le CO2 produits par votre travail ?

Notre travail produit beaucoup de CO2 et nous sommes en train d’essayer d’estimer notre impact sur le climat.

  • Que souhaitez-vous dire à Greta ?

Je n’ai pas de télévision et suis très peu sur internet cependant j’aimerais dire merci à ces jeunes qui réagissent. Toutes les actions de cette génération qui visent à bouger les choses dans le bon sens est utile. Mais c’est dès aujourd’hui que les actions doivent avoir lieu et ce ne sont pas ces jeunes qui ont le pouvoir politique aujourd’hui.

  • La Tchéquie est loin de l’océan Austral, pourtant comment pourrions-nous impacter un changement dans notre émission de CO2 ?

La forêt ! La forêt est égale à l’océan, c’est un puits terrestre. La reforestation est une des solutions. Vous qui êtes des dirigeantes d’entreprises vous avez des possibilités d’actions. Par exemple Komerci Banká refusent de financer les entreprises qui sont dans les énergies fossiles.

Nous certifiant qu’il n’est pas pessimiste quant à l’avenir de notre planète, Stéphane Blain nous a tout de même remué avec ces chiffres. Si en 2050 la courbe d’émission de CO2 n’a pas été réduite il sera sans doute trop tard.

Nous clôturons cette rencontre avec la motivation d’agir, et d’agir maintenant.

Un grand merci à Stéphane Blain d'avoir accepter notre rencontre ainsi qu'à la Fondation BNP Paribas d'avoir rendu cela possible. Merci également à l'Institut Français de nous avoir ouvert les portes de sa salle de conférence.  
 

Autres articles

Prochains événements

Free

Evènements Networking

Rkafe  •  Prague 1

Café du commerce

Le « Café du commerce » est une rencontre informelle autour d’un verre de vin, organisé chaque premier lundi du mois par l’équipe de la Chambre de...

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin