Notre regard sur ...

Vente en ligne d’aliments, la République tchèque 3ème marché européen

Avec 2,5 % d’aliments achetés en ligne, les Tchèques sont les troisième plus gros consommateurs de nourriture commandée sur le web

 Juste derrière les français et les britanniques avec 5,3 % et 6,9 %. En Tchéquie, en 2016, la vente des aliments en ligne représentait 2 % des produits de grande consommation, soit 0,5 % de moins qu’en 2017. Entre 1 et 2 % du panier moyen des ménages européens est aujourd’hui constitué d’aliments achetés sur internet ; le numéro un mondial restant la Corée du Sud, avec 16,6 %.

Le plus grand acteur de ce marché, rohlik.cz, prévoit pour cette année des ventes de 2 milliards de couronnes (78 millions euros). Le magasin en ligne de Tesco a déclaré pour son année fiscale 2016/2017 des recettes de 1,3 milliards CZK (51 millions euros). Sur le marché, sont également présents kosik.cz, freschbedynky.cz – spécialistes des légumes frais – et le géant allemand Globus qui prépare actuellement son entrée. Le magasin de discompte Lidl a lancé son e-shop récemment, mais sans offrir de produits frais.

En 2018, les ventes vont probablement aller croissantes grâce à l’arrivée de nouveaux clients, ainsi qu’aux nouvelles possibilités et services de vente en ligne : une meilleure accessibilité et rapidité grâce aux smartphones, la livraison sur plusieurs adresses et ainsi la possibilité de commander les courses pour ses parents etc. Un grand défi sera la fidélisation des clients et l’accès à ces prestations dans les régions les plus éloignées.

Autres articles

Aucune actualité disponible.
Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin